Reun JEZEGOU

Les élucubrations sur le kilt

En octobre est paru à Coop Breizh un livre intitulé « Emblèmes et symboles des Bretons et des Celtes » écrit par Divi Kervella. Les Breizhlanders y sont cités et ont même eu droit à une photo.

 

En cette occasion, je pense qu’il est temps de tuer définitivement des théories infondées colportées par des journalistes et même par certains porteurs de kilt ce qui est encore plus lamentable.

 

Tout d’abord Marie Stuart n’a jamais attribué un tartan particulier aux Bretons pour les remercier de leur accueil et de leur aide.

Pour la simple raison, c’est qu’au XVI° siècle, les tartans de clan n’existaient pas. Ceux-ci ont été créés quelques 250 ans plus tard.

 

Le kilt en tartan noir et blanc n’a jamais été le tartan spécifique des Bretons mais il est dû à l’initiative de quelques personnes dans les années 60 du siècle dernier.

 

Il est aussi fort improbable que les nobles fréquentant la cour de la Duchesse Anne se pavanaient en kilt.

En ce temps là, ce n’était qu’un grand plaid que les gens du peuple des Highlands d’Ecosse s’enroulaient autour de la taille et passaient ensuite la partie supérieure au dessus de l’épaule.

 

Autre point, le kilt n’est pas un vêtement d’origine wiking.

 

Dernier point : à part quelques Ecossais de passage, le kilt n’a été porté collectivement pour la première fois en Armorique qu’à partir de la première hécatombe mondiale lorsque les régiments écossais débarquaient en Bretagne pour se rendre sur le front.

 

Et si un râleur tatillon doute encore de votre légitimité à porter le kilt, comme me l’a dit très récemment un Ami, vous pourrez lui répondre

« Nous nous accordons le droit au port du kilt eu égard à nos origines Britanniques et pan celtiques »

 

Jean Marc Moser



30/06/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 225 autres membres